Tu cherches la baise à plusieurs ? Ne cherche plus seul·e.

DDkma8xW0AMtLJd.jpg

Feeld, l’application qui encourage ses utilisateurs·rices à explorer le cul au-delà des normes de la société, vient ENFIN d'envoyer une mise à jour digne de ce nom. C’est le moment de l’essayer. Ou de réessayer.

Lorsque le fondateur de Feeld, Dimo Trifonov a eu l’idée de lancer une app’ pour le sexe à plusieurs, ça n’était pas pour lui. C’était pour sa copine. Le couple avaient plusieurs fois essayé de trouver des gens en ligne sans trouver chaussure à leur pied. De ce constat, Timo décida de créer sa propre plateforme avec une app. Lancée en 2014, elle avait à l’époque un autre nom : “3nder” (ça se prononce “Thrinder” à l’anglaise). Sa mission était de rendre la société plus ouverte sur le cul. Ambitieux.

2 ans après Tinder l’attaque en justice, il change le nom pour Feeld. Mais même avec ce changement d’identité, Dimo garde toujours l'ambition de changer la sexualité des hipsters du 9ème (Paris), de Saint-Gilles (Bruxelles) ou de Williamsburg (NYC).  On dit hipster car l’application, par son design, semble tout droit sortie du film HER de Spike Jonze avec son esthétique orangée et super léchée. Et puis, surtout, on est moins dans le carcan échangiste à la papa grâce une vision plus proche du polyamour que des boîtes à partouzes. 

Comme sur Tinder, l’app te propose des profils avec photos, descriptifs et tags (c’est toi qui décide quoi mettre, si t’aimes les pieds tu peux mettre “j’aime les pieds” en tag) pour que chacun puisse faire son lèche-vitrine en connaissance de cause. Malgré les gros bugs de l’app, le résultat est assez cool et surtout très au fait de la complexité des genres et des délires que les gens ont dans le cul.

C’est tout à fait rafraichissant et intelligent. En tout cas bien plus tolérant à priori sur les sexualités et le genre que ne l’est Tinder qui n’a pas hésité à retirer des profils transgenres. Ici, c'est 20 types de sexualités qui sont proposées et de multiples genres pour pouvoir s'identifier sans être limité·e par le combo femme/homme. 

Allez, c’est samedi, t’as sûrement pas grand chose à foutre avec ce temps, télécharge l’appli et dis-nous ce que tu en as pensé. Et bonne bourre !