#BalanceTonPorc : Pascal Bukkake

Imagine t’es allĂ© Ă  l'Ă©cole dans les annĂ©es 1960-70 et, parce que ta mĂšre te rappelle tes annĂ©es morveux, tu te souviens soudain d'un de tes petits camarades qui Ă©tait cruel avec les animaux : le petit Pascal OP. Tu  te demandes ce qu'il est devenu, tapes son nom sur les Internets et dĂ©couvres qu'il fait dĂ©sormais du porno bien dĂ©gueu. Ça doit ĂȘtre un peu dĂ©rangeant, non ? Tu te dis qu’il devait dĂ©jĂ  organiser des bukkakes dans les chiottes du collĂšge. WTF.

 Nan mais cette tĂȘte de con de Pascal Bukkake.

Nan mais cette tĂȘte de con de Pascal Bukkake.

Si t’as jamais entendu parler de ce gros porc de Pascal, tu peux te dire toujours vierge. Ce mec organise des sĂ©ances d'humiliation oĂč une meuf sert gĂ©nĂ©ralement de rĂ©ceptacle Ă  semence pour des jeunes gars des quartiers (ou vendus comme tel). Le fond de commerce de cette petite merde ? Mettre plus bas que terre des jeunes filles qui regrettent finalement d’ĂȘtre venues. 

Le mec est un fou furieux, et ne mesure pas la bĂȘtise Ă  vĂ©hiculer ce genre de pratiques. Puisque le consentement n'est jamais assurĂ©, on banalise la culture du viol et on a des gamins qui, une fois adultes, finiront comme Weinstein ou DSK.

Au-delĂ  des mecs connus qui font la une, c’est toute la violence des hommes sur les femmes qui est encouragĂ©e et banalisĂ©e Ă  travers ses vidĂ©os. Le mec tourne la chose en dĂ©rision, c’est parfois insoutenable tellement il se fout de la gueule des meufs. On est aussi parfois pas loin du racisme dans les trucs qu’il balance aux nanas (le terme « beurette » revient souvent) et aux mecs.

Petit florilĂšge des feed-backs des participants sur les forums, c'est...prĂ©occupant :

Les meufs prennent chĂšre (sic) mais elles aiment ça et puis c’est convivial, de noirs de citĂ© mon (sic) fait fumĂ© (sic) sur leur bedo aprĂšs le bukkake
— Mousse
Super moment, grosse convivialité oui et les filles trÚs sympa. Faut savoir faire un peu abstraction, prendre du recul
— Vore
j’ai baisĂ© la meuf sans vergogne, je lui ai trouĂ© son petit anus qui s’est transformĂ© en cratĂšre gĂ©ant, j’ai Ă©jaculĂ© au fond de son gosier pour l’étouffer un peu, Ă  la fin elle a dit ne plus venir car je lui ai fait mal et on a ensuite balancĂ© les billets qu’elle a ramassĂ© par terre comme une bonne petit pute
— Lepisseur
A la fin du bukkake ça sentait pas la rose je vous le cache pas. Sachant qu’il y a du foutre un peu partout au sol et qu’on s’essuie avec des mouchoirs qu’on balance dans une poubelle

— WCWMondayNitro6

Bon, heureusement, t'as des gens sur les forums qui ont quand mĂȘme assez de recul pour analyser la chose : 

Je ne comprends pas que des mecs soient assez bĂȘtes pour aller tourner gratuitement dans ces vidĂ©os qui font gagner des fortunes Ă  ce type. Le talent de Pascal, c’est d’avoir trouvĂ© comment exploiter la misĂšre sexuelle d’un tas de pigeons.
— Pepette-Rita
Faut pas avoir de fierté pour aller là-bas. Ce sont les Restos du Coeur du sexe.
— Cimerchefputain

VoilĂ , pas de bĂ©nĂ©fice particulier Ă  aller faire des bukkakes pour le petit Pascal. MĂȘme si c’est du cul disponible facilement, t’entretiens son business et les idĂ©es qu’il vĂ©hicule. Je parle mĂȘme pas des gens qui paient pour regarder ses vidĂ©os. Non mais sĂ©rieux c’est quoi le kif de voir des gars dĂ©sƓuvrĂ©s se lĂącher sur une meuf qui ne sait pas toujours les tenants et aboutissants du scĂ©nario ? Allez, moi j’ai la gerbe, je rends l’antenne. À vous les studios.