C'était comment ton lundi bleu ?

a0126025802_10-2.jpg

Hier, le 15 janvier, c'était censé être le jour le plus déprimant de 2018 : le Blue Monday. Si tu t'en es bien sorti·e c'est que c'est sûrement une sacrée connerie cette histoire. On va t'expliquer comment cette foutaise a été définie puis comment conjurer le lundi bleu si tu y crois quand même.

C'est en 2005, à la suite d'un communiqué de presse signé par Cliff Arnal, un psychologue vereux*, que le Blue Monday a été popularisé et instauré le 3ème lundi de janvier. Vu que sa formule pour calculer ce jour (météo plus dette [différence des dettes contractées à la période des fêtes avec la capacité effective de remboursement avant la prochaine paie] fois temps écoulé depuis Noël puissance temps écoulé depuis nos résolutions du Nouvel An sur manque de motivation plus besoin d'agir) est totalement pétée, pas la peine de trouver une justification quelconque à ton blues d'hier. 

Mais pourquoi des gens continuent encore de croire à la validité de la formule de M. Arnal ? Déjà parce que le lundi est souvent considéré comme le jour le plus déprimant de la semaine, mais c'est parce que les gens n'aiment pas leur taf et qu'en Occident, le premier jour de travail de la semaine est généralement le lundi. 

C'est aussi parce que janvier est un mois qui a des allures de lendemain de fêtes : Noël et Nouvel An. Les lendemains de fête laissent souvent un goût amer quand c'est pas la gueule de bois. On en ressort aussi assez ruiné quand on a été généreux avec les cadeaux et que la paie n'est pas pour tout de suite. 

Enfin janvier est un mois plutôt froid et moins ensoleillé que les autres mois de l'année, décembre excepté. 

Sauf que tout ça n'a pas vraiment de sens, car : 

  • Tout le monde ne commence pas sa semaine de travail le lundi
  • Tout le monde ne fête pas Noël ou le Nouvel An aux dates du calendrier grégorien
  • La météo est plutôt bonne en Méditerranée ou dans l'hémisphère Sud en janvier 
  • La paie tombe normalement fin décembre/début janvier donc pas forcément plus ruiné ce jour-là 
  • Le manque de motivation n'est pas forcément propre au lundi 

On a quelques conseils à te filer pour ne jamais plus avoir de Lundi Bleu : .

  • Baise avec ta/ton partenaire le lundi matin, tu verras ça fait du bien de partir du bon pied. Si tu n'as personne sous la main, pas de panique, utilise ta/tes main/s. 
  • Branle toi au bureau, dans les toilettes si t'es en open space.
  • Joue à des jeux de société le lundi soir, Elle a dressé une liste de bars qui ne sont pas seulement orientés "boardgames".
  • Si t'as envie d'un truc plus cochon, les clubs libertins sont généralement moins bondés et moins chers les lundis soir. 

*Cliff Arnal a été payé par la boite de comm' qui a balancé le communiqué au sujet du Blue Monday pour le compte de Sky Travel, agence de voyage hahahahaha...